fbpx
Accéder au contenu principal

COMMENT RÉALISE-T-ON UN VÊTEMENT EN MOULAGE ?

QU’EST-CE QU’UN MOULAGE SUR LE MANNEQUIN

Moulage : C’est une technique de Haute Couture qui permet de réaliser un vêtement en 3 dimensions.

Le mot moulage vient de « moule ». Il signifie créer un objet à partir d’un moule qui lui donnera sa forme.

Le moulage est une méthode où l’on travaille directement en volume et où l’on crée en même temps le style et le patron.

On procède de la manière suivante : on donne les formes que l’on veut à la toile sur le mannequin de couture ou une personne.

On peut le faire selon le dessin ou bien avoir une idée vague de ce que l’on veut obtenir. Durant le moulage, on remarque les corrections à apporter et la réaction du tissu. Cette méthode de travail procure une grande liberté. Elle nous permet d’obtenir une création tout à fait inattendue, ou bien une forme qui mène à d’autres idées qui n’auraient jamais pu naître sur le papier.

Les seules contraintes sont la forme du corps et le type de tissu à employer.

Cette méthode consiste à sculpter le tissu qui est le point de départ de chaque création.

Avant de vous lancer dans le moulage, il est indispensable de connaître les principes de base du tracé de patrons et les lignes de construction.

Le moulage se fait sur un mannequin de couture, habillé minutieusement en suivant toutes les lignes morphologiques

Lignes verticales :

• Milieu devant et Milieu dos

Lignes horizontales :

• Ligne de poitrine

• Ligne de la carrure devant

• Ligne de la carrure dos

• Ligne de taille

• Ligne des hanches

• Ligne de bassin

Pour le moulage on utilise LA TOILE. C’est le tissu en coton de différentes épaisseurs, uni et d’une couleur claire neutre, afin que la forme ne soit pas influencée par des motifs ou des textures particulières. Sa grosseur doit être la plus proche possible du vêtement final.

Étapes :

• Analysez votre projet : choisissez sa ligne, ses découpes et ses passages de pinces.

• Épinglez le lignes de construction sur votre mannequin en utilisant un bolduc. La couleur de bolduc doit être différente de celle que vous avez utilisée pour désigner ses lignes morphologiques (exemple : lignes morphologiques bolduc rouge, lignes de construction : bolduc bleu).

• Préparez la toile en fonction des volumes de votre projet, en y indiquant toutes les lignes de construction : poitrine, carrure, taille, bassin au stylo bleu et plusieurs droits fils au stylo rouge.

• Disposez la toile sur le mannequin exactement parallèle au sens du tissu ou bien en biais à 45°.

• Épinglez la toile au revêtement du mannequin sur les lignes morphologiques en y faisant passer chaque épingle deux fois pour la fixer fermement.

• Dès que la toile dévie de la forme recherchée ou que le mannequin semble gêner le mouvement, CRANTEZ !

• Pour les coutures et les pinces, épinglez les couches de tissus ENSEMBLE, et pour les plis L’UN SUR L’AUTRE.

• Tracez soigneusement en pointillant des lignes des repères et suffisamment de points de contrôle sur la toile épinglée avec un stylo noir ou un stylo effaçable.

• De-épinglez la toile de votre mannequin.

• Retouchez les lignes et avec une règle japonaise et un pistolet, vérifiez les repères (toujours avec un stylo effaçable).

• Vérifiez et corrigez les aisances en mesurant toutes les lignes morphologiques de votre toile et en les comparant avec les mesures morphologiques du mannequin. La répartition d’aisance doit être homogène sur tout le vêtement.

• Retracez les lignes corrigées avec un crayon ou un stylo non effaçable.

• Ajoutez une marge de couture d’1,5 cm et découpez chaque élément de votre toile.

• Repassez tous les morceau de votre toile séparément.

• Épinglez ou bâtissez votre toile : chaque coutures pliée placée sur l’autre, les épingles tournées vers épaisseur de tiss.

• Lorsque votre toile est validée, vous pouvez passer au patronage en recopiant toutes vos pièces.

• Réalisez un prototype dans le tissu final.